IALA

Message du Secrétaire Général de l’AISM Francis Zachariae

Je suis très heureux que la première Conférence diplomatique préparatoire qui s’est déroulée à Paris les 18 et 19 avril dernier ait été un succès et ait permis une avancée concrète vers la mise en place du changement de statut de l’AISM pour celui d’organisation inter-gouvernementale (OIG).

Un accord a été trouvé sur la feuille de route jusqu’à la conférence diplomatique qui adoptera la nouvelle convention AISM. La conférence préparatoire suivante est prévue en début d’année prochaine et les informations concernant celle-ci seront publiées sur le site internet dès que possible. Son but sera de commencer les négociations plurilatérales pour la préparation des projets de Convention et de Règlement général qui gouverneront l’AISM en tant qu’organisation internationale. Les membres nationaux peuvent soumettre leurs commentaires écrits sur ces deux documents jusqu’à fin septembre par e-mail à secgen@iala-aism.org. Ils peuvent trouver toutes les informations générales, les présentations, et les documents de référence sur le site internet dédié http://www.iala-aism.org/meetings-events/diplomatic-conference/meetings/

La conférence de haut niveau à Paris a été appelée par le ministère des affaires étrangères, en tant que pays hôte, et présidée par monsieur Serge Ségura, ambassadeur pour les océans. Elle a bénéficié d’un bon taux de participation grâce aux délégations gouvernementales de 56 pays où l’AISM a des membres nationaux (l’AISM compte 84 membres nationaux actuellement). Le comité des membres industriels a également montré son soutien au projet lors de la conférence par sa présence et à travers une présentation. Le nombre total de participants a atteint 173, parmi lesquels se trouvaient également les organisations internationales partenaires de l’AISM. Les secrétaires généraux de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) et l’Organisation Hydrographique Internationale (OHI) ont fait chacun une présentation en mettant l’accent sur l’importance du « trio d’excellence » AISM-OHI-OMI pour la sécurité maritime mondiale et l’harmonisation des standards.

En parallèle, la session de printemps des quatre commissions s’est déroulée au siège de l’AISM en mars et aux USA en avril, affichant un fort taux de participation, maintenant habituel, ce qui a continué d’occuper pleinement le personnel peu nombreux du secrétariat. Les délégués ont pu utiliser les structures informatiques intuitives ainsi que le système de visioconférence et ont également pu apprécier les locaux nouvellement refaits. Le travail très technique des commissions continue d’être vital pour atteindre le but d’harmonisation fixé par l’AISM. Il est également bon de voir que les publications telles que le Navguide et le dictionnaire de l’AISM sont régulièrement révisées.

Aussi en rapport avec le but d’harmonisation de l’AISM, je souhaite souligner le regain d’intérêt de l’OMI avec la réactivation du groupe sur l’harmonisation de la modélisation de données par le tandem OMI-OHI. Une recommandation à cet effet va être présentée par la sous-commission de l’OMI sur la navigation, la communication, la recherche et le sauvetage (NCSR4, 6-10 mars 2017) sera à l’ordre du jour de la Commission de la sécurité maritime le mois prochain (MSC 98, 7-16 juin 2017). On s’attend à ce que l’essentiel du travail du groupe porte sur l’élaboration d’une structure commune de données maritimes, avec des implications sur les travaux de la Commission ENAV sur les services d’e-navigation (les fameux portefeuilles de services maritimes) et l’harmonisation du Registre S-100 de l’OHI.

J’espère que cette troisième édition de l’e-Bulletin de l’AISM suscitera l’intérêt de tous les membres, qui, comme toujours, peuvent soumettre des articles pour les prochaines éditions et proposer des publicités pour leur produits ou leurs services liés aux aides à la navigation maritime.